Farz buen

Demain, c’est la Chandeleur! A cette occasion, j’ai décidé de tester le farz buen, “far rapide” en breton. Cela faisait un petit moment que l’envie de goûter cette recette me titillait, et je me suis donc enfin décidée.

Farz buen
Farz buen

Pourquoi proposer une recette de far pour la Chandeleur?

Le far et la crêpe sont tous les deux des spécialités bretonnes connues et reconnues.

Peut-être ne l’avez vous jamais remarqué, mais, en fait, la pâte à far et la pâte à crêpes sont préparées avec les mêmes ingrédients. En effet, seule la fluidité change. La pâte à far est tout simplement une pâte à crêpes un peu plus épaisse.

Le far traditionnel se cuit au four avec une cuisson relativement longue. Le farz buen lui, se cuit en quelques minutes à la poêle. Pour résumer, il s’agit d’une sorte de pâte à crêpe épaisse que l’on cuit un peu comme des œufs brouillés.

Farz buen
Farz buen

L’origine du farz buen

C’est sur le site Cuisine à L’Ouest que j’ai trouvé l’origine (et la recette) de cette spécialité bretonne.

D’après le site, ce sont des mères de familles paysannes bretonnes qui auraient imaginé cette gourmandise à mi-chemin entre le far et la crêpe.

Le farz buen a la pâte épaisse du far bien nourrissante, et tout comme lui, il se cuit en une fois. Mais comme la crêpe, il se cuit à la poêle, et non au four, ce qui réduit considérablement la durée de cuisson.

Moi-même, pourtant très grande amatrice de crêpes, je dois bien reconnaître que je rechigne parfois devant la cuisson une à une des crêpes pour toute ma petite tribu gourmande.

En effet, la cuisson d’un certain nombre de crêpes implique un temps relativement long devant les fourneaux. C’est que nous ne nous contentons pas d’une crêpe par personne à la maison.

De plus, il faut bien reconnaître qu’une crêpe encore tiède, c’est quand même ultra gourmand. Et si je suis affairée devant ma crêpière, je ne peux pas vraiment prendre le temps de m’asseoir et d’apprécier ma crêpe à moi.

Bref, je ne pouvais qu’être séduite par le concept de ce farz buen vite préparé, et vite mangé!

Farz buen
Farz buen

Les ingrédients nécessaires pour un bon farz buen

Vous l’aurez compris, la base de la recette étant une pâte à crêpe, on retrouve donc les ingrédients classiques de celle-ci:

1- Des œufs: idéalement choisissez des bons œufs bien frais de la ferme, ou des œufs bio du commerce s’il n’y a pas de ferme autour de chez vous.

2 – Du lait: entier si possible, parce que dans cette recette, on ne va pas être trop regardant au niveau calories.

3- De la farine bien sûr, la tout venant fera parfaitement l’affaire.

4- Du sucre parce qu’il s’agit là d’une gourmandise sucrée. Il existe aussi une version salée mais je ne l’ai pas testée.

5- Et qui dit spécialité bretonne, dit beurre salé. Vous pouvez choisir de prendre du beurre doux, mais dans ce cas, ce ne sera plus tout à fait “à la bretonne”.

En plus de ces ingrédients incontournables, vous pouvez ajouter un arôme à votre pâte. Personnellement, j’ai choisi du rhum ambré, mais cela peut être de l’eau de fleur d’oranger, de la vanille, des zestes de citron, ou tout autre arôme de votre choix.

Vous pouvez tout à fait garder une pâte neutre et agrémenter votre farz buen d’une garniture juste avant la dégustation comme pour une crêpe classique.

Farz buen

Une préparation toute simple à la main

La préparation est vraiment simple. Il vous suffira d’un saladier et d’un fouet pour mélanger de façon homogène la pâte. Pas besoin de robot, ou de mixeur.

Concernant l’ordre d’introduction des ingrédients, c’est le même principe que pour une pâte à crêpes classique. Mais justement, pour cette dernière, il existe plusieurs écoles.

Personnellement, j’ai quasiment toujours eu l’habitude de commencer par la farine, le sucre, puis de faire un puits et d’ajouter les œufs, puis le lait en dernier pour détendre la pâte.

Cette fois, j’ai donc changé mes habitudes en suivant à la lettre les recommandations de la recette.

Le principe de ce mode opératoire est d’incorporer la farine aux oeufs préalablement délayés dans un peu de lait, et non l’inverse.

Lorsque la préparation devient difficile à mélanger, vous ajoutez un peu de lait pour détendre la pâte, puis reprenez l’incorporation de la farine.

Une fois toute la farine incorporée, vous versez le restant de lait, puis vous terminez par le sucre et éventuellement l’arôme de votre choix.

Comme pour une pâte à crêpes, vous laissez alors reposer la pâte idéalement 30 minutes (je ne l’ai pas fait).

J’ai vu sur d’autres recettes que certains ne gardaient pas le sucre pour la fin, mais le mélangeaient à la farine dès le départ. C’est à tester!

Une cuisson comme des oeufs brouillés

Comme je vous l’ai dit au début de l’article, le principe de ce farz buen est une pâte à crêpe cuite comme des œufs brouillés. Mais bien sûr, il y a la petite touche bretonne en plus: le beurre!

C’est effectivement dans une grande poêle à revêtement avec un bon morceau de beurre salé fondu que se cuit le farz buen. Comme je vous le disais plus haut, ce n’est clairement pas une recette basse en calories, mais soyons fous!

Si comme moi, vous avez choisi de “tester la recette” en commençant par une petite quantité (juste à base d’un oeuf), et que vous avez une grande poêle de 28 cm de diamètre, vous pouvez verser la totalité de la pâte comme pour une omelette.

Dans le cas d’une quantité de pâte plus importante (ou d’une poêle de plus petit diamètre), je vous conseille de faire la cuisson en 2 fois.

Dès que la pâte commence à prendre et qu’elle commence à faire comme une bulle d’air, c’est le moment de dégainer votre spatule.

Farz buen
Début de cuisson du farz buen

C’est effectivement avec la spatule (certains en prennent même 2 pour se faciliter la tâche) que vous allez “découper” la pâte en petits morceaux.
Avec la cuisson, la pâte va absorber le beurre. Il ne faudra pas hésiter à en ajouter à nouveau.

Farz buen
Ajout du restant de beurre

A ce stade de la recette, vous pouvez même ajouter un peu de sucre pour obtenir un farz buen caramélisé.

Pour ma part, étant adepte des desserts peu sucrés, je me suis abstenue. Je me suis contentée de laisser dorer mes petits morceaux de pâte tout en continuant de mélanger régulièrement.

Farz buen
Faire dorer les morceaux de pâte

Le farz buen est prêt. Il ne reste plus qu’à transvaser dans des récipients individuels (bol, assiette creuse) et laisser les gourmands le déguster encore tiède tel quel, ou avec une garniture (sucre en poudre, caramel au beurre salé, confiture, sauce au chocolat).

En ce qui me concerne, j’ai ajouté une pointe de sucre en poudre et basta. Et je me suis régalée.

La recette du farz buen

Farz buen

A mi chemin entre le far et la crêpe, cette spécialité bretonne est aussi gourmande que simple à réaliser.
5 de 1 vote
Type de plat Dessert, Goûter
Préparation 10 minutes
Cuisson 10 minutes
Repos 30 minutes
Portions 2 personnes
part 30 1 portion ≈ 537 kcal

Ingrédients
 

Facultatif

  • Rhum ambré (ou tout autre arôme de son choix)

Matériel utilisé

Instructions

Préparation de la pâte

  • Dans un cul de poule, battre l'oeuf avec le fouet. Délayer avec un peu de lait (50 ml environ).
    1 Oeuf(s)
  • Incorporer progressivement la farine tout en mélangeant. Lorsque la pâte devient trop difficile à travailler, ajouter un peu de lait pour la délayer. Puis finir d'incorporer le restant de farine toujours en mélangeant avec le fouet pour éviter les grumeaux.
    150 grammes Farine
  • Une fois toute la farine incorporée et le mélange bien homogène, verser le restant de lait toujours en mélangeant, puis le sucre. Ajouter éventuellement le rhum (ou l'arôme choisi).
    A ce stade, la pâte peut être laissée au repos 30 minutes, mais ce n'est pas indispensable.
    25 grammes Sucre, Rhum

Cuisson

  • Faire chauffer une grande poêle. Y faire fondre la moitié du beurre.
  • Lorsque la pâte "commence à prendre" et que se forment des cloques sur le dessus. Baisser le feu à feu doux moyen.
  • A l'aide d'une spatule, commencer à mélanger pour "découper" la pâte en petits morceaux.
    Lorsque la pâte est sèche, ajouter le restant de beurre.
  • Continuer à mélanger et à découper à l'aide de la spatule les morceaux de pâte de façon à obtenir des morceaux plus petits de taille plus ou moins homogène.
    Ajouter éventuellement un peu de sucre pour caraméliser (je ne l'ai pas fait).
  • Répartir dans des contenants individuels et servir tiède.

Mes remarques

Tout comme pour des crêpes classiques, chacun pourra jouter la garniture de son choix au moment de la dégustation (sucre en poudre, confiture, caramel au beurre salé, sauce au chocolat).

Apports nutritionnels pour une portion

Pour une portion de Farz buen
kcal
Energie
537
% des apports journaliers*
Matières grasses
 
19
g
29
%
Acides gras saturés
 
11
g
55
%
Sodium
 
178
mg
7
%
Glucides
 
76
g
25
%
Sucres
 
19
g
21
%
Protéines
 
15
g
30
%
Fibres
 
2
g
8
%
* Le pourcentage des apports journaliers est calculé sur une base de 2000 calories par jour.
Vous avez testé cette recette?Dites nous ce que vous en avez pensé!

4 réflexions au sujet de “Farz buen”

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette